Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Aide-ménagère ! Pas mince affaire !

Conseils sous forme de témoignages pour blogueurs et aides ménagères du secteur social (CPAS) . Que ce blog, vous aide à vous sentir moins seule. Que mon expérience et les articles qui le composent, vous aide à accepter parfois vos conditions de travail. Je vous dédie ces quelques pages … Ce métier que j’appelle souvent « raclette, torchon » et que je trouve parfois ingrats, mérite je le pense que l’on s’y intéresse un peu .

La femme enceinte

Elle rayonne de bonheur … mais… ce n’est pas toujours le cas. Le père de l’enfant … oh ! … Vous savez : « On a envie de faire l'amour, Mais les amours sont diluviennes, Assommé par les temps qui courent, Il n'y a pas d'amours qui tiennent (extrait « j’espère » de Marc Lavoine) » oui, le père est parti ! De ce côté-là, les hommes n'ont pas évolués.

Elle est  très  jeune, elle pourrait être votre propre fille. Parents et  amis lui ont tourné le dos. Alors, elle est venue  frapper à la porte du cpas.

Les assistantes sociales ont fait leur travail et vos services ont été demandés. Vous découvrez une adolescente remplie d’inquiétudes …

Elle a fait du café, elle vous accueille en vous racontant sa semaine. Vous l’appellerez par son prénom et vous l’autoriserez à faire pareil, c’est plus facile. Elle vous mitraillera de questions. Parfois, elle vous prendra pour sa mère.  C’est une enfant qui attend un enfant. Vous l’aiderez dans son ménage mais aussi à la préparation de la naissance de son futur bébé. Ses yeux ne sont que des questions :

  • P’tit’nana, comment je vais faire pour accoucher ?
  • Je dois prendre quoi dans ma valise ?
  • Comment je vais faire quand mon bébé sera là ?
  • P'tit'nana, tu crois que je dois faire le premier pas pour mes parents ? ...

Il vous faudra consoler, rassurer, expliquer, ce n'est pas évident de plus au fil des mois son corps se transforme et elle découvre quelques tranches de grossesse sur les hanches et les fesses …. Aïe !

Après l’accouchement d’autres inquiétudes seront présentes comme :

  • Je n’y arriverai jamais, J’ai mal dormi et la petite a le nez qui coule.
  • Elle ne boit pas ses biberons et la tétine ne va pas (elle se trompait souvent de vitesse alors tout coulait).
  • J’ai rétréci ses pyjamas, pourtant j’ai mis le programme délicat comme toi p’tit’nana mais regarde … c’est pour Barbie maintenant !

C’est vrai, elle avait mis le bon programme mais elle avait laissé la température sur 60°c  et pour les petits pyjamas … c’est mortel  ….

Oui, elle a tout à apprendre et c’est vous qui lui apprendrez tout. Toutes ses inquiétudes doivent trouver une réponse et une solution, c’est à vous de jouer...

Plus tard, vous l'a  croiserez en ville, elle viendra vous montrez avec fierté l'enfant qui a bien grandi. Elle s'en est sortie et c'est le principal... Votre travail a porté ses fruits, Chouette ! :)  C’est aussi ça votre métier.

Son histoire vous fera penser à cette chanson … C’est bien vrai

 

Et puis il y a la femme enceinte marié, plus mûr en âge qui a déjà eu plusieurs grossesses. Elle a tendance à vous prendre pour une boniche. Elle vous donnera des ordres et quand l’enfant sera là, vous ne le verrez jamais. Vous serez là uniquement pour nettoyer le sol et tout sera calculé pour que vous n’ayez aucun contact avec l’enfant. Oui, plus loin vous serez, mieux ce sera.

Pfff …même sa vaisselle de plusieurs jours vous l’a ferez !  Ah ! Chouette !  Vous êtes dégoûté et vous avez  juste l’envie de ne rien faire du tout … Vivement 4 heures plus tard ! Heureusement pour vous, elles ne sont pas toutes comme ça.

            Et enfin, il y a la femme enceinte non marié qui est seule à tout gérer. Elle peut même devenir une amie pour vous car les sujets de conversations sont nombreux. Elle vous respect et ça, ça fait plaisir ! Elle ressemble à celle que JJ Goldman nous avait décrite dans les années 80. Je vous laisse avec lui il en parle très bien !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article